Les plus belles forêts de France

Elles couvrent près d’un tiers de l’Hexagone et comprennent 136 espèces différentes d’arbres. Sélection de dix forêts où prendre un bain de chlorophylle.
Les plus belles forêts de France
©DamianKuzdak/iStock - ©Sjo/iStock - ©Barbara Cerovsek/iStock - ©JavierGil1000/iStock

La forêt de Tronçais

C’est l’une des plus belles chênaies d’Europe, grande de 10 600 hectares, la surface de Paris intra-muros. La forêt de Tronçais déploie ses ailes de papillon au cœur du bocage bourbonnais, dans l’Allier, pile au cœur du pays. Son nom vient de l’ancien français tronchoi, « lieu rempli de troncs ». Aujourd’hui, ceux-ci s’avèrent idéaux pour fabriquer des tonneaux dans lesquels vieillissent les plus grands vins et les meilleurs cognacs ! Si on se balade dans sa majestueuse futaie Buffévent à toute saison, l’été, on se baigne dans ses étangs et, l’automne, on se rend sur son « boulevard du brame », fréquenté par les cerfs de Tronçais…

La forêt de Fontainebleau

En Seine-et-Marne, la forêt de Fontainebleau est bien connue des amateurs d’escalade qui s’entraînent sur ses rochers de grès, les chaos, certains hauts de vingt mètres. Les 150 kilomètres de sentiers offrent des panoramas somptueux, particulièrement le circuit des points de vue. Georges Sand avait, elle, emmené Alfred de Musset dans les gorges de Franchard, d’où le poète revint épuisé ! Quant à la balade « les peintres de Barbizon », elle permet de marcher dans les pas de Renoir, mais sans chevalet sur le dos…

La forêt de Compiègne

Elle abrite un if vieux de 800 ans, le chêne Saint-Jean planté sous le règne de Saint-Louis et le wagon de Rethondes où fut signé l’Armistice le 11 novembre 1918. Dans l’Oise, la forêt de Compiègne, troisième plus grande forêt domaniale de France, déroule ses pages d’histoire sous ses hêtres, ses chênes et ses charmes. Celle qui fut le terrain de chasse des rois de France recèle également un charmant village forestier, Saint-Jean-aux-Bois, construit autour d’une vieille église abbatiale, comme hors du temps.

La forêt de Brocéliande

Elle aurait servi de décor aux aventures des chevaliers de la Table ronde. La fée Morgane y piégea les hommes infidèles dans le Val sans Retour jusqu’à être déjouée par Lancelot, tandis que la fée Viviane y ensorcela Merlin l’enchanteur… Au cœur de la Bretagne, Brocéliande, localisée dans la forêt de Paimpont, reste nimbée de mystère entre ses étangs, ses tourbières et sa lande où poussent bruyères, ajoncs et genêts.

La forêt de Verdun

Ces massifs boisés ont été plantés sur l’ancien champ de bataille de la Meuse, théâtre d’effroyables combats en 1916. Un siècle plus tard, une colonie de crapauds sonneurs à ventre jaune, espèce menacée en Europe, a élu domicile dans les trous d’obus, au milieu d’une vingtaine de variétés d’orchidées. Gardienne de l’histoire, la forêt de Verdun s’est dotée d’une biodiversité riche à découvrir au fil des pas.

La forêt domaniale de Grande Chartreuse

Stendhal l’appelait la forêt d’émeraude… Son histoire est étroitement liée à celle de l’ordre des Chartreux dont elle abrite le monastère fondé par saint Bruno en 1034, ceint aujourd’hui d’une zone de silence. La forêt de Grande-Chartreuse, plus grande forêt domaniale des Alpes, se partage entre l’Isère et la Savoie. Dominée par d’imposantes falaises calcaires, elle offre des paysages grandioses. En altitude, hêtres et sapins laissent la place aux alpages, au pied des hauts sommets.

La forêt d’Iraty

Ses arbres ont longtemps servi à la fabrication des mâts des navires… La plus grande hêtraie d’Europe se déploie dans les Pyrénées, à cheval entre la France et l’Espagne. Elle reste une terre de légende pour les Basques, habitée par Basajaun, le seigneur de la forêt, et les laminak, ces génies de leur mythologie, mi-anges mi-hommes.

Le parc de Chambord

Les cerfs, les sangliers et le balbuzard pêcheurs constituent ses principaux locataires… Ceinturé de 32 kilomètres de murs, le domaine national de Chambord est le plus grand parc forestier clos d’Europe. Il a été aménagé pour les besoins de la chasse dès le XVIème siècle, au début des travaux du

La forêt de Vizzavona

Ses arbres sont typiques de la flore corse : des hêtres et des pins laricio, une espèce endémique. Ancien repère de bandits qui y rançonnaient les voyageurs, la forêt de Vizzavona est aujourd’hui traversée par le GR20. L’été, les randonneurs se baignent avec délice dans ses rivières, ses cascades et ses vasques d’eau translucide, au sud de Corte, entre le Monte d’Oro et le col de Palmente.

Bois de Païolive

Voilà une surprenante et spectaculaire forêt de chênes, blancs et verts, et… de roches calcaires pétrifiées, au sud de l’Ardèche. Ce labyrinthe naturel traversé par les gorges du Chassezac est appelé le bois des fées : ses habitants ont une histoire pour chacune des falaises de ce décor logé au pied des Cévennes.

Articles en lien

Publicité