menu icon

ViaMichelin Le Mag

80e anniversaire du Débarquement : Quand les cartes et guides Michelin participaient à la Libération

80e anniversaire du Débarquement : Quand les cartes et guides Michelin participaient à la Libération

hero image

À l’occasion du 80e anniversaire du Débarquement, en juin 2024, le Groupe Michelin accompagne les nombreuses manifestations qui animent le territoire français.

Un Guide Michelin dans le paquetage des officiers américains…

Au printemps 1944, tandis que se concentre en Angleterre la formidable armada qui doit prendre pied en Normandie, l’état-major allié craint que sa progression ne soit ralentie dans les villes françaises, dont toute signalisation a été détruite ou démontée par l’occupant. Après de minutieuses recherches et avec l’accord de Michelin, le War Department américain choisit de reproduire la dernière édition du Guide Michelin, celle de 1939, dont les plus de 500 plans de villes, détaillés et actualisés chaque année, sont une mine d’informations précieuse. Un tirage intégral du Guide 1939 est donc réalisé à Washington, puis distribué aux officiers.

 

Difficile d’imaginer les officiers alliés feuilletant sous la mitraille le Guide avec ses bonnes adresses et ses spécialités culinaires. Et pourtant… C’est bien le Guide Michelin à la main que les unités débarquées le D-Day vont libérer Bayeux, Cherbourg, Caen, Saint-Lô… et la France. Principale différence avec le guide original, la mention sur la couverture : « For official use only ». Les guides du War Department américain se distinguent également de la version de 1939 par un brochage souple et une couverture à la couleur beige proche du rosé.

 

La plupart de ces guides de 1944 ayant été égarés, détruits sous les bombes ou étant retournés chez les vétérans aux États-Unis, peu d’exemplaires originaux sont aujourd’hui connus.

… accompagné de centaines de milliers de cartes routières

Extraordinaire destinée que celle de ce guide initialement dédié aux automobilistes et aux touristes, promu pour quelques semaines au grade d’assistant militaire. Il est vrai que le War Department connaissait l’excellence des plans de villes Michelin, qu’il avait fait reproduire pour ses aviateurs, accompagnés de vues aériennes militaires, afin d’y repérer plus aisément les bâtiments stratégiques à bombarder.

 

Après la Libération de Paris fin août 1944, les bureaux parisiens de Michelin peuvent imprimer et fournir aux alliés des centaines de milliers de cartes du Nord et de l’Est de la France, de Belgique et d’Allemagne, pour faciliter leur progression, menée par les Américains Eisenhower, Patton, Bradley et d’autres. Ironie de l’histoire, à cause du manque de papier, certaines sont alors imprimées au dos de cartes allemandes.

 

Au lendemain de la guerre, Michelin reprend son activité éditoriale. Une nouvelle édition du Guide Michelin est publiée dès 1945. Deux ans plus tard paraissent quatre cartes destinées au tourisme de mémoire : « Bataille de Normandie », « Bataille de Provence », « Bataille d’Alsace » et « Voie de la Liberté ». Chacune montre les sites emblématiques des opérations militaires de 1944-1945, les combats et les mouvements des troupes alliées et allemandes, et les dates de libération des communes.

80e anniversaire du Débarquement : le Groupe Michelin commémore le D-Day

Pour accompagner les célébrations du 80e anniversaire du Débarquement en juin 2024, le Groupe Michelin a imprimé un millier de fac-similés du Guide Michelin 1939, dans sa version « américaine » de 1944, afin de les offrir à des associations de vétérans.

 

Michelin a également reproduit trois des quatre cartes historiques de 1947, dans une version géante sur laquelle il est possible de marcher. Posées au sol, elles permettent d’explorer les différentes zones de parachutage, les grandes lignes de front et les avancées quotidiennes des formations alliées, ainsi que les vestiges de guerre et les cimetières militaires.

 

Exposée au haras de Saint-Lô, la première de ces trois cartes géantes, la « Bataille de Normandie », sera dévoilée le 5 juin 2024, à l’occasion d’une cérémonie d’hommage national aux victimes civiles. La « Bataille de Provence » sera exposée dans le Midi à partir du 15 août, date à laquelle le Débarquement de Provence a commencé en 1944. Enfin, en novembre, ce sera au tour de la carte « Bataille d’Alsace » d’être exposée pendant quelques semaines en Alsace.

Les cartes et guides Michelin vous guident sur les sites de la Libération

Depuis les années 1940, les éditions Michelin n’ont pas cessé d’accompagner les voyageurs sur les territoires marqués par les événements de 1944-1945. Parmi les quatre cartes de 1947, commémorant les opérations militaires du Débarquement, deux sont toujours au catalogue des éditions Michelin, en version bilingue français et anglais : Bataille de Normandie (n° 102) et Bataille de Provence (n° 103).

 

À retrouver également dans le catalogue Michelin Éditions, la carte touristique et routière des Plages du Débarquement et de la presqu’île du Cotentin (n° 617) et le Guide Michelin Voyage & Cultures Plages du Débarquement et bataille de Normandie, qui permettent de découvrir les principaux sites du Débarquement aujourd’hui, tout en profitant des autres incontournables de la région.