Contrôle technique : nos conseils pour éviter la contre-visite

Le prochain contrôle technique de votre véhicule approche ? ViaMichelin vous donne des conseils sur les points que vous pouvez vérifier vous-même afin d’éviter une contre-visite. Depuis les phares, jusqu’au rétroviseur en passant par les pneus et la carrosserie, apprenez à détecter d’éventuelles anomalies et à les corriger avant de passer votre véhicule au contrôle technique.
Contrôle technique : nos conseils pour éviter la contre-visite
©Photo_Concepts/iStock

Le contrôle technique est-il obligatoire ?

La majorité des véhicules sont concernés par l’obligation du contrôle technique à quelques exceptions. C’est notamment le cas des motos, des 2 et 3 roues ainsi que des voitures sans permis et des voitures de collection (mises en circulation avant 1960).

Quand faire le premier contrôle technique pour un véhicule neuf ?

Pour les véhicules des particuliers, le premier contrôle technique doit avoir lieu pendant les 6 mois avant le 4e anniversaire de la 1re mise en service. C’est au propriétaire de se rappeler cette échéance, car aucun courrier ne sera envoyé à ce sujet.

Quand renouveler le contrôle technique ?

Après le 1er contrôle, la date du suivant est fixée en fonction des résultats obtenus :

  • si l’avis est favorable (A) : le contrôle est valide pendant 2 ans ;
  • si l’avis est défavorable avec au moins une défaillance majeure (S) : la validité est limitée à 2 mois et une contre-visite est obligatoire avant l’expiration de ce délai ;
  • si l’avis est défavorable avec une défaillance critique (R) : le contrôle est valide uniquement le jour où il a lieu.

Comment éviter la contre-visite ?

Si vous entretenez régulièrement votre véhicule, son contrôle technique ne devrait pas poser de problème. Cependant, il est conseillé de vérifier certains éléments de votre voiture vous-même avant de l’emmener dans un centre de contrôle agréé afin d’éviter d’avoir à passer une contre-visite :

  • le système d’éclairage et de signalisation : vous devez vous assurer que l’ensemble des ampoules assurant l’éclairage et la signalisation fonctionnent correctement, sans oublier les phares antibrouillard et ceux de recul. Pensez également à regarder attentivement le boîtier abritant les phares. Il ne doit être ni fissuré ni opaque. Si l’optique est trop rayée, il est possible de la polir plutôt que de la changer.
  • la visibilité depuis l’intérieur du véhicule : faites réparer ou remplacer votre pare-brise s’il est décoloré, fissuré ou qu’il présente un impact, même de petite taille. Les essuie-glaces doivent fonctionner parfaitement. N’hésitez pas à changer un balai qui serait trop usé. Vérifiez également les autres vitres du véhicule et testez celles possédant une commande électrique. Assurez-vous que les rétroviseurs sont correctement orientés et bien fixés.
  • l’état de la carrosserie : la rouille est une cause possible de défaillance au contrôle technique. Anticipez en surveillant votre carrosserie. Tout endroit pouvant rouiller dans le futur doit être poncé, lissé puis laqué soigneusement. Il est aussi nécessaire de redresser votre carrosserie afin qu’elle ne comporte aucune partie saillante.

Bon à savoir : les baguettes de pare-chocs ou de portes ne sont pas obligatoires. Nous vous conseillons donc de les retirer si elles sont tordues et risquent de blesser un tiers.

  • les pneumatiques : ils doivent être correctement équilibrés, suffisamment gonflés et en bon état. Ils ne doivent pas présenter d’usure irrégulière, de fissures ni d’entailles. Leur surface doit dépasser le témoin d’usure. Sinon, cela indique qu’ils doivent être changés.
  • les accessoires importants en cas d’accident : n’oubliez pas que le gilet de sécurité et le triangle de pré-signalisation sont obligatoires à bord de votre véhicule.

Vous connaissez maintenant les différents points que vous pouvez vérifier vous-même avant votre prochain contrôle technique. Cela vous aidera à aborder plus sereinement cette visite technique obligatoire. Réaliser quelques réparations et réglages peut permettre d’éviter les inconvénients et les frais liés à une contre-visite.

Articles en lien

Publicité