Comment convertir son utilitaire en van ? La tendance Van Life

Vous connaissez la tendance Van Life ? Elle consiste à transformer un véhicule utilitaire en van aménagé pour partir à l’aventure sur les routes de France et d’Europe. Vous pouvez ainsi apprécier la vie au grand air, faire des pauses quand vous le souhaitez et découvrir une région à votre rythme, sans avoir à payer un hébergement. Les spécialistes disent que tout le monde peut reconvertir un van. Alors, est-ce seulement une question de motivation ? Comment choisir le bon véhicule ? Y a-t-il des formalités administratives à connaître ? Voici notre guide détaillé sur la Van Life
Comment convertir son utilitaire en van ? La tendance Van Life
©Norauto

Choisir un véhicule adapté

Convertir un utilitaire en van ne s’improvise pas. Pour être sûr de faire le bon choix, vous devez étudier différents paramètres : la hauteur et la longueur du véhicule, mais aussi sa motorisation et la charge qu’il peut supporter. Avec l’augmentation du tarif des carburants, une vérification s’impose à ce niveau également.

D’une manière générale, les experts considèrent qu’il y a trois types d’utilitaires transformables en vans habitables. Les ultra-compacts, comme le Renault Kangoo, ont l’avantage d’être très peu encombrants, ce qui est bien pratique pour circuler en ville. En revanche, l’espace intérieur est plutôt étroit et ne convient pas aux séjours de longue durée.

Un peu plus spacieux, les véhicules moyens sont un excellent compromis entre facilité de conduite et espace intérieur. Ce sont les utilitaires faisant environ moins de 2 mètres de haut et 5 mètres de long, comme le Ford Transit.

Enfin, si vous recherchez l’espace avant tout, c’est un grand fourgon qu’il vous faut. Restez raisonnable et optez pour un modèle de moins de 6 mètres si vous voulez manœuvrer confortablement dans toutes les conditions. Vous aurez toute la place nécessaire pour vous créer un petit nid douillet. Le Peugeot Boxer est un bon exemple.

Les étapes d’aménagement du van

Avant de vous lancer dans la Vanlife, prenez le temps de réfléchir à votre projet, d’établir un budget et de créer un cahier des charges. Vous pouvez trouver des informations utiles sur internet, mais aussi dans des livres comme le Manuel du Fourgon ou l’Aménagement des camping-cars – Confort et sécurité des occupants, édité par l’Afnor.

J’équipe mon van chez Norauto

Étape 1 : on enlève tout !

Tout ce qui se trouve à l’arrière de votre utilitaire doit disparaître. Faites place nette en retirant les équipements professionnels et les sièges. Une fois que vous avez obtenu une surface plane, tracez les différents espaces que vous envisagez de créer au sol. Cela vous permettra de mieux les visualiser et de vérifier la viabilité de votre projet.

Étape 2 : l’isolation

L’isolation est primordiale pour votre confort, en été comme en hiver. Il y a plusieurs solutions possibles, avec des matières naturelles comme les panneaux de liège, ou synthétiques comme le polystyrène extrudé ou la laine de verre. Plus la couche est mince, mieux c’est ! L’idéal est donc d’opter pour des isolants proposant une excellente équivalence thermique, même s’ils sont un peu plus chers.

Étape 3 : l’électricité et le chauffage

Pour cette étape délicate, nous ne pouvons que vous recommander de faire appel à des professionnels. Pour définir le schéma électrique de votre van aménagé, vous devez lister les différents appareils que vous souhaitez brancher et utiliser au quotidien. Un frigo ou une glacière ? Une petite plaque électrique ? Des prises pour recharger un téléphone ou un ordinateur portable ?

Pour le chauffage, vous avez le choix entre des systèmes d’appoint à gaz et d’autres plus pérennes au diesel. Attention surtout à l’accumulation de monoxyde de carbone dans l’habitacle. Pensez à installer un détecteur à gaz toxique.

Équipements eau, gaz et électricité

Étape 4 : l’ameublement

L’ameublement d’un utilitaire transformé est l’une des étapes les plus amusantes. Consultez les forums et les pages des réseaux sociaux consacrés à la Van Life pour voir ce qui se fait et faire le plein de bonnes idées. Vous pouvez chercher des meubles de récupération, voire les faire vous-même si vous êtes bricoleur.

Sinon, les équipements pour caravanes et camping-cars proposés par Norauto peuvent convenir. Certaines entreprises proposent également des kits tout prêts, idéaux pour un aménagement rapide et efficace.

Abris et mobiliers de camping

Étape 5 : la décoration

La ligne d’arrivée est en vue ! La décoration de votre van est la cerise sur le gâteau qui viendra couronner votre beau projet. Ici encore, les réseaux sociaux regorgent d’idées à essayer, mais vous pouvez aussi vous inspirer des aménagements des tiny houses.

Comme vous allez être amené à vivre au bord des routes ou en pleine nature, nous vous recommandons l’emploi de matériaux robustes, comme le bois et le métal, ainsi que les éléments peu fragiles. Évitez le verre, par exemple, qui peut se casser en cas d’accident. Enfin, ne surchargez pas votre véhicule, qui serait alors plus difficile à conduire.

Équipements intérieurs

Faire homologuer votre van aménagé

Pour avoir le droit de faire rouler votre van aménagé sur la route, il y a quelques formalités administratives à prévoir. Les frais s’élèvent à plus ou moins 600 € et nous ne pouvons que vous recommander de lancer les démarches le plus vite possible, car il y a souvent plus ou moins deux mois d’attente.

La première étape consiste à demander un certificat de conformité VHL auprès d’un organisme spécialisé comme Veritas ou Qualigaz, qui se chargera d’examiner votre van en détail. Ensuite, vous devez effectuer une demande d’homologation du fourgon aménagé auprès de la DREAL ou de la DRIEE pour obtenir votre carte grise portant la mention VASP (pour véhicule automoteur spécifique). Vous pouvez alors passer le contrôle technique et prendre la route librement !

Si vous voulez vous essayer à la Van Life sans vous compliquer la vie et sans vous lancer dans de grands travaux ou vous engager à long terme, il est possible de louer un véhicule déjà tout aménagé, pour un week-end, une semaine ou quelques mois. Vous pourrez ainsi partir en vacances et profiter d’un confort optimal pour voir si ce mode de logement peut vous convenir et acquérir tous les outils et accessoires nécessaires à l’aménagement et l’entretien du van de vos rêves !